Office de tourisme Agon-Coutainville
Bandeau inférieur

Sorties/La Pointe d'Agon

La Pointe d'Agon


La Pointe d’Agon
, bien connue des promeneurs, est un site naturel classé depuis 1989, entre les mielles, étendues sablonneuses et les herbus pacagés par les moutons de pré-salé. La Pointe d’Agon cache d’insoupçonnables richesses. Parmi les 400 espèces de plantes du lieu, on trouve le milgré, nom local donné à l’oyat, ou encore six espèces de salicornes, la lavande de mer, l’aster, l’orchis bouffon… Côté oiseaux se côtoient tadornes de Belon, huppes, pluviers argentés, fauvettes babillardes.


Le Phare de la Pointe d’Agon        

Construit en moellons et pierre de taille du pays, couvert de zinc pour résister au vent, il assure depuis 1856 le repérage pour les marins. Le phare est lié à Regnéville qui vit le trafic annuel de plus de trois cents navires tant français, anglais que norvégiens. L’établissement d’un phare à cet endroit fut décidé en 1848. Les marins risquant de ne pas repérer le port durant les nuits sans lune. La communication étant difficile par mer et par terre, il fut nécessaire d’y adjoindre une habitation pour loger un gardien.


Monument à la mémoire de Fernand Lechanteur          

Ce monument est situé à la Pointe d’Agon, en bordure de la route menant au phare. Il fut inauguré en 1976 pour rendre hommage à Fernand Lechanteur, universitaire, défenseur et historien de la langue normande. Ce monument à la forme d’un esnèque viking (navire de guerre). Deux pierres de hautes dimensions représentent la proue et la poupe du navire. Ses côtés sont délimités par des pierres portant les noms des donateurs gravés en caractères runiques.